Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 07:02

VENDREDI 26 : Autour du ballon d’Alsace.

9h : départ vers le Ballon d’Alsace. A partir de Saint Maurice sur Moselle la route monte en lacets.

9h30 : arrivée au sommet. Il fait frisquet  et le polaire est le bienvenu. Qui l’a oublié ? Soyez étonnés !!! Brigitte ; Heureusement que Bernadette, bonne âme, a une cape à lui prêter.

On se dirige lentement vers le sommet où é été érigée en cuivre une statue de Jeanne d’Arc. Plus loin, une plaque circulaire nous permet  de nous situer r à l’horizon et notamment de repérer le Mont Blanc et les Alpes. On continue et, cette fois, on se retrouve au pied d’une statue de la Vierge, érigée en 1860 par le fermier du Ballon pour la remercier de l’avoir sauvé d’une terrible tempête de neige.

10h30 : les routes se séparent. Certains regagnent leurs voitures ; 9 d’entre nous s’engagent dans une randonnée de 11 kms.

La première partie nous  emmène, de cascade en cascade, en pente descendante assez raide  jusqu’à la cascade du Rummel, où un randonneur sympa propose nous  prendre en photo.

On  continue à descendre jusqu’à un grand lac. Daniel se laisse prendre en photo, entouré de trois belles dames. Pour quelqu’un que l’on a dit avoir entre 85 et 90 ans, il encore belle dégaine et beaucoup de succès auprès de la gent féminine.

12h15 : On décide de s’arrêter pour manger et, comme la veille, on trouve un refuge. Attention, Albert, tu fais bouger la planche !!

13h : On repart. 5 minutes plus tard, on atteint un autre beau lac, celui du Petit Haut, sur lequel se promènent maman cane et ses canetons.

A partir de là on remonte sur 500 m de dénivelé. Un petit arrêt encore dans un refuge où on peut signer un livre d’or. Ce qu’Albert s’empresse de vouloir faire. Il a bien failli passer par la fenêtre ; il ne parvenait plus à ouvrir la porte et pensait qu’on lui avait fait une farce. Eh non, Albert, on n’est pas toujours comme ça.

14h30 : Retour aux voitures. Ah, on a encore quelque chose à faire : retrouver les bâtons de marche de…Parvenez vous à deviner qui ? Nicole !!!!

16h : Retour aux chalets. C’est maintenant, malheureusement, le temps de faire les valises.

Partager cet article

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 13:42

JEUDI 25 : Vers les télésièges

9h : départ des chalets pour le Ménil. On a repéré un parking sur la carte mais la route semble interdite et ce n’est qu’après 20 minutes de recherches que l’on trouve, avec soulagement, un coin où se poser.

Vite on se chausse, on remet les bâtons à la bonne hauteur et nous voilà partis. On se retrouve très vite dans les bois. Comme la veille, tout est paisible et on se sent bien. Vers midi on a atteint le sommet : 1100 mètres, en haut des télésièges. On domine toute la vallée et un immense hôtel qui doit être plein en hiver. De là où on se trouve partent en effet 11kms de pistes de ski de fond.

Noël en profite pour faire sieste et n’entend même pas deux cavaliers passer au grand galop derrière nous. On les retrouvera, un peu plus tard, allongés dans l’herbe auprès de leur monture. Il ne voit pas davantage la belle cycliste blonde qui ; comme par hasard, s’arrête à côté d’Alain H ; Mais Attention Monique veille. Elle ne dort que d’un œil, une chaussette enfilée au bout de la main gauche pour la faire sécher.

Allez, on repart, vaille que vaille. Ca commence à redescendre et ça fait du bien aux mollets. Mais la montagne est toujours traîtresse et la fin vers les voitures ne sera qu’une longue remontée. On fera une petite halte auprès de deux vieilles personnes. Daniel s’en souviendra ; la dame le vieillira de 5 ans avec un grand sourire. Ne t’en fais pas, Daniel. Tu es toujours aussi jeune dans tes guibolles et dans ta tête.

15kms : Les voitures sont là. On aère : il fait 50° à l’intérieur quand même. Annie prépare déjà les grillades du soir, allongée sur le toit brûlant de la maison voisine !!!

Comme on a soif. Vivement les chalets et les rafraîchissements de l’accueil.

Partager cet article

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 13:39

MERCREDI 24 : Dans la forêt autour de Ramonchant

9H : Ca y est. Tout le monde est prêt. On y va. Premier problème : Où se garer ? On passe devant un mini aérodrome et,  après quelques tours et détours, on se pose enfin à côté de containers pour le verre.

9h30 : Première belle côte avant de rejoindre les chemins forestiers que l’on ne quittera plus. Une jolie fontaine creusée dans un tronc d’arbre invite à s’asseoir sur le banc posé à côté mais on n’en a pas le temps.

Nous prenons plaisir, tout en marchant, à écouter le joyeux pépiement des oiseaux dans les arbres, à observer  dans un tronc d’arbre les trous creusés  peut-être par des piverts, à faire une jolie photo de groupe devant un mur de genêts fleuris.

Il est déjà midi. Tout bon randonneur écoute son estomac et nous nous retrouvons dans un refuge privé atouts d’une table en grès  à casser la croûte.

12H30 : On redescend jusqu’ aux voitures   que nous retrouvons vers 14h bien exposées à un soleil de plomb. 30° à l’intérieur. Aie, Aie, Aie !!!!

14h : au chalet 25 c’est préparation de la soupe à l’oignon. Ca embaume. Certains fuient les yeux qui pleurent et se réfugient à la piscine où ils s’arrosent copieusement comme des gosses avant de se faire bronzer ou de s’adonner au plaisir des mots croisés.

Et comment croyez-vous que l’on termine la journée ? Par un apéro bien sûr !!

Une qui  ne s’attendait pas à la suite, c’est Brigitte. Tous à la queue leu leu pour lui souhaiter un bon anniversaire. Avec un ballon que chaque couple essaiera laborieusement, photo à l’appui, de crever. Difficile pour elle de retenir ses larmes. Un grand merci à tous.

Partager cet article

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 13:34

MARDI 23 : Gérardmer.

9h : départ des chalets. Chacun a son point d’arrivée : rue de l’église.

La route tourne un peu : petite leçon de conduite en montagne pour les chauffeurs.

On décide de faire le tour du lac. C’est très beau. Une question se pose : à pied ou en bateau ? Courageux comme nous sommes, les bonnes habitudes ne se perdent pas, on décide à pied. 5kms, ce n’est pas le bout du monde.

Tout le long du lac ont été construits de beaux chalets savoyards, transformés en hôtels.

12h : retour vers la ville et les magasins de souvenirs. Enfants et petits-enfants ne seront pas oubliés.

12h30 : pique-nique. A l’ombre ou au soleil : chacun son choix.

13h30 : départ vers la fabrique de bonbons. Les routes sont toujours aussi sinueuses mais nos chauffeurs commencent à s’habituer. Là bas, on envahît le magasin pour faire son choix avant la visite. Tout nous tente : on verra après.

14h30 : la visite commence. Dans deux chaudrons  bouillonnent sucre et eau. Ca sent le caramel. On y ajoutera ensuite du glucose, goutte à goutte.

Quand tout a bien bouilli, on étale le mélange sur une grande plaque  avant d’y mélanger de la framboise. Quelle odeur appétissante !!On mélange, on mélange, puis on y ajoute des brisures de bonbons et de l’acide citrique pour que les bonbons ne soient pas fades. Une fois les 40 kilos refroidis, on coupe la pâte avant de la passer entre des rouleaux et de la casser.

La visite finie, on remonte  et les achats commencent. Attention aux caries ! Et aux cartes bleues !!!

16h30 : il est l’heure de rentrer. Accueil, cuisine pour certaines, piscine pour d’autres. Gare  aux chutes, Noël !!!

Partager cet article

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 07:44

LUNDI 22 : Fresse. Vers la Chapelle des VЀS

 

9h : départ près de l’église. D’emblée, ça monte sec. Quelques pauses plus tard, on est venus à bout de cette côte très raide. On a eu raison de souffrir car le paysage vaut le coup d’œil. Un camaïeu de jaunes- les genêts en pleine floraison-et de vert, du plus pâle au plus sombre : tout cela, sillonné de chemins plus ou moins caillouteux, plantés par endroits de fermes et de chalets savoyards.

10h : ceux qui ne veulent parcourir que 4 kms nous quittent. On poursuit notre chemin jusqu’à la chapelle des Vès, construite en 1860 par les montagnards du coin et rénovée il y a quelques années. Son toit et l’un de ses murs  recouverts de bois  attirent le regard. L’intérieur vaut lui aussi le coup d’œil. Une petite photo souvenir et on repart. Ceux qui ne veulent faire que 7 kms nous quittent à leur tour. Retrouveront-ils leur chemin jusqu’aux voitures ? L’avenir nous le dira !!

11h : une dizaine d’ »inconscients » se remet en route. Ils ne savent pas encore ce qui les attend. Chacun se met à monter, au départ, tout guilleret. Un peu de courage, on voit le sommet !!Ca tourne un  peu et hop, la même montée se dévoile à nos yeux. Allez, on s’arme de courage et on repart. Un arbre nous barre le chemin ? Et alors ? On passe au dessus et on monte à nouveau jusqu’à 950 m.

On a faim. Il est temps de sortir les sandwichs et de s’asseoir un peu. Quelques photos pour immortaliser l’exploit et une demi-heure plus tard on repart. Le paysage qui s’offre à nous nous subjugue. Eh ! On voit même nos chalets et la piscine !!!On est bientôt chez nous.

Mais avant il faut redescendre. Les bâtons se révèlent bien utiles. C’est raide ! Une photo à l’intérieur du « four aux fées »- chacun son tour, c’est tout petit- et on continue.  On repasse devant la chapelle, on emprunte le chemin des 7 kms et on retrouve nos voitures bien garées le matin. Elles sont en plein soleil !!!

15h : retour aux chalets. Pour certains, visite du village, pour d’autres piscine à 20 degrés. Il est difficile d’y rentrer. Certains ont compris comment faire : il suffit d’utiliser l’échelle  et de louper une marche. N’est ce pas, Noël ?

Encore une belle journée. Merci à Pascal et Noël.

Partager cet article

Repost 0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 08:01

DIMANCHE 21 : sortie des étangs

8H40 : départ des chalets. 5kms par des petites routes sinueuses vers le lieu de la rando : l’auberge de Grammont. Le parking est sur la droite. A peine garés, on voit apparaître un motard qui nous hurle dessus : « Vous êtes 20 et aucun ne sait lire ? C’est privé ici. »

Toutes nos excuses demeurent vaines mais nous ne bougeons pas les voitures. Quand il connaît notre parcours, il nous annonce, imperturbable, que le Trail des Quatre vents emprunte le même chemin. Persuadés que ce sont des motards, on file sur le sentier surtout lorsqu’il devient très étroit et que l’on se demande où on se mettra à leur arrivée. On aperçoit une clairière ; ouf, on se repose un peu et, médusés, qui voit-on apparaître ? Des coureurs à pied qu’Annie s’empresse d’applaudir avec enthousiasme ; surtout l’un d’entre eux  qui semble s’être égaré, sans dossard. On n’a retenu qu’un prénom : Patrice.

Nos routes se séparent et nous voilà repartis le long des étangs. On chasse quelques moustiques, égarés eux aussi, et on découvre un superbe panorama sur les montagnes alentours.

3-4-5 kms. Nos voitures sont en vue : quelques uns nous quittent. Ca monte un peu maintenant mais on continue. Le long d’un étang se dresse un chalet magnifique entouré de quelques roulottes. On doit y couler des jours heureux.

7-8 kms. Il est l’heure de casser la croûte et de boire un café avant de repartir pour la dernière boucle. Au départ, ça ne monte pas trop, mais ne crions pas victoire. Un peu de patience. Admirons d’abord le très beau jardin, planté avec soin et de manière très artistique par un paysagiste. Quelques vaches en plastique broutent l’herbe de ci de là. Tiens, revoilà notre égaré de tout à l’heure !!Comment s’appelle-t-il déjà ? Ah oui, Patrice ! Mais, que fait-il ? Il essaie de traire l’une des vaches. Il n’a donc pas compris qu’elles n’étaient pas réelles ?

Allez, courage. Maintenant ça monte. On n’entend plus que le bruit des bâtons. Dieu, que c’est beau.

15 kms. Retour aux voitures. Retour aux chalets. Pour passer le restant de l’après-midi à buller, dans les transats devant la réception, dans le jacuzzi ou dans la piscine.

Mais avant ça, passage à l’accueil pour y déguster quelques crêpes accompagnées d’une bière, pardon, un Perrier, ou d’un jus de fruits.

Pas belle la vie ???

Partager cet article

Repost 0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 08:50

SAMEDI 20 : arrivée aux chalets

Il fait beau. Tant mieux car les clés ne seront données qu’avec le chèque de caution et Brigitte n’est toujours pas arrivée.

16h30 : Grand sourire de tous. Brigitte est là et on découvre enfin où l’on pourra poser les valises. Le chalet 25 n’a que 2 tables pour 12 et c’est le grand déménagement : une table du 14 atterrit au 25 mais pour cela il a fallu ôter une porte afin de la passer.

18H : Les victuailles arrivent avec Nicole et Régine. Super. On ne mourra pas de faim. Inutile de dire que l’apéro a déjà trouvé sa place et que les verres sont sur la table, bien alignés. Pour bien vivre, il faut du carburant surtout que les langues fonctionnent depuis 2 heures à plein régime.

18h30 : Retour à l’accueil pour une bière ou un jus de fruits bien mérité. Apéro après ou pas ?

19H:Allez !soyons fous. Tout est prêt. On ouvrira plus tard les bouteilles d’eau ramenées par Alain H . Eh oui, tout arrive !!!! Mais qu’est ce qu’il a sué, le pauvre. Ce n’est pas ce qu’il pousse habituellement dans le  caddy !!!

Partager cet article

Repost 0
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 19:35

Sur les chemins de St Jacques de Compostelle en Espagne

Et voilà, nous vous relatons  notre parcours de Pampluna à Santiago de Compostelle. Notre périple a commencé à Lille le 21 mai 2016 pour 19h de bus qui nous a amenés direct à Pampluna à 3h du matin où notre lit nous attendait !!!!

Le  21 mai 2016 : départ de Lille

Le 22 mai 2016 : arrivée à Pamplune

Le 23 mai 2016 : Pampluna  à Puenta de la Reina  - 24km300

Le 24 mai : Puenta de la Reina à Estella – 23km300

Le 25 mai 2016 : Estella à Torres del Rio – 29km

Le 26 mai 2016 : Torres del Rio à Logrono – 21km100

Le 27 mai 2016 : Logrono à Najera – 30km100

Le 28 mai 2016 : Najera à Santo domingo de la Calzada – 21km

Le 29 mai 2016 : Santo Domingo de la Calzada à Belorado – 24km

Le 30 mai 2016 : Belorado à Burgos – 55km400 (en bus, plus de logement entre deux)

Le 31 mai 2016 : Burgos à Hontanas – 29km800

Le 1 juin 2016 : Hontanas à Itero de la Vega – 20km800

Le 2 juin 2016 : Itero de la Vega à Villalcazar de Sirga – 25km100

Le 3 juin 2016 : Villalcazar de Sirga à Calzadilla de la Cueza – 23km300

Le 4 juin 2016 : Calzadilla de la Cueza à Sahagun – 21km800

Le 5 juin 2016 : Sahagun à Reliegos de las Matas – 31km

Le 6 juin 2016 : Reliegos de las Matas à Leon – 25km

Le 7 juin 2016 : Leon à Hospital de Orbigo – 31km

Le 8 juin 2016 : Hospital de Orbigo à Santa Catalina de Samoza– 26km

Le 9 juin 2016 : Santa Catalina de Samoza à Foncebadon -  17km700

Le 10 juin 2016 : Foncebadon à El Acebo – 11km

Le 11 juin 2016 : El Acebo à Ponferrada – 20km500

Le 12 juin 2016 : Ponferrada à Villafranca del Bierzo – 25km500

Le 13 juin 2016 : Villafranca del Bierzo à O’Cebreiro – 27km300

Le 14 juin 2016 : O’Cebreiro à Triacastela – 22km

Le 15 juin 2016 : Triacastela à Rente – 23km700

Le 16 juin 2016 : Rente à Castromaior – 26km900

Le 17 juin 2016 : Castromaior à Melide – 30km800

Le 18 juin 2016 : Melide à Santa Irene – 31km

Le 19 juin 2016 : Santa Irene à Santiago de Compostelle – 25km

Le 20 juin 2016 : nous sommes allés à Fisterra avec la navette qui nous a déposés au centre et nous avons fait environ 6km aller/retour pour aller jusqu'au Cap Finisterre, le Faro qui est le point 0

Le 21 juin 2016 : départ de Santiago de Compostelle pour Lille

Le 22 juin 2016 : Arrivée à Lille après 25h de bus (trop contents d’arriver…trop long)

Et voilà,  notre aventure s’est terminée avec au compteur  729km400 et nous vous transmettons quelques photos de notre périple.

Noël   et   Catherine.

Photos : Catherine

Partager cet article

Repost 0
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 18:33

Partager cet article

Repost 0
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 10:37

Info :

Retour anticipé de nos deux randonneurs suite problème médical. Ils sont rentrés cette nuit mais soyez rassurés, rien de grave, ils vont bien.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Information

 
!!!!!!!! Programmes du 2ème trimestre 2017 disponibles - Bonnes Randonnées Printanières !!!!!!!!

Comité Départemental du Nord

Logo CD Nord 2013

Présentation

  • : Randonneurs Estairois - Section Pédestre
  • Randonneurs Estairois - Section Pédestre
  • : Nous vous accueillons, le dimanche et le jeudi : randonnée demi-journée ou journée, de 10 à 20 km
  • Contact

Facebook Randonneurs Estairois

 

 

 

Recherche

Météo

YoWindow.com Forecast by yr.no
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -